Le guide de l'acquéreur
avec Trilogie Immobilier

Locataire depuis peu ou depuis plusieurs années, vous envisagez peut-être de réaliser très prochainement votre premier achat immobilier.

Des prix de l’immobilier attractifs, des taux d’intérêts favorables et des aides pour l’accession à la propriété, autant d’éléments qui donnent plus que jamais envie de se lancer dans l’aventure. Achat neuf ou ancien, maison ou appartement, ville ou campagne, durée de l’emprunt, tous ces paramètres sont à prendre en considération. La question se pose alors : quelles démarches effectuer pour réaliser sa première acquisition en toute quiétude. Et dans quel ordre ? Trilogie vous donne ici des éléments de réponse pour vous accompagner dans votre réflexion et vous guider dans vos choix. Une méthode simple qui permet d’avancer pas à pas dans ce fabuleux projet de manière sereine et épanouie.

Déterminer ses motivations et dimensionner son projet dans le temps

Pourquoi ai-je envie de devenir propriétaire ? La première étape consiste à définir les raisons qui vous donnent envie de devenir propriétaire.  Est-ce parce que vous ne souhaitez plus payer un loyer ? Est-ce parce que vous souhaitez fonder une famille ? Autrement dit, votre achat est-il déterminé par des raisons financières et/ou familiales ?

La réponse à cette question est essentielle car elle va conditionner le type d’achat que vous allez réaliser. En effet, si vous souhaitez devenir propriétaire pour vous constituer un capital, vous pourrez vous orienter vers un bien « transitoire » avec un objectif de revente à moyen terme.

À l’inverse vous pouvez très bien avoir en tête que cet achat sera la résidence principale de vos rêves dans laquelle vous souhaitez y passer votre vie. Aussi le type de bien immobilier idéal, diffèrera selon vos objectifs.

A quelle échéance souhaitez-vous réaliser cette acquisition ? Avez-vous le temps de trouver le bien qui vous correspond ou êtes-vous particulièrement pressé d’emménager dans votre nouveau chez vous ?

Cela revient donc à savoir à quelle date vous souhaitez devenir propriétaire. Là aussi, la question est primordiale. À titre d’exemple, certains primo-accédants qui n’ont pas de contraintes de temps particulières, s’orientent vers un bien immobilier neuf.

Nb : il est très important de vous fixer un objectif de temps. Car à force de ne pas être pressé, on finit par ne rien acheter du tout…

Faire le point sur sa situation financière

Quelle est votre situation financière et comment l’optimiser ? Une fois la date d’emménagement déterminée, il est important de faire un bilan de votre situation financière.

Quel est votre loyer actuel  ? Et surtout quelle est votre capacité d’épargne : c’est-à-dire, combien êtes-vous prêts à payer chaque mois pour obtenir le logement qui vous correspond ?

Une fois ce bilan établi, vous pouvez réfléchir à des solutions pour optimiser votre situation. Disposez-vous d’une épargne disponible et combien souhaitez-vous utiliser ? Dans votre entourage, des membres de votre famille souhaitent-ils vous accompagner dans votre projet ? N’hésitez pas non plus à consulter votre conseiller en gestion de patrimoine Trilogie. Il pourra vous conseiller et vous orienter vers des solutions à moyen terme pour vous constituer une épargne utile à l’acquisition de votre résidence principale.

Définir ses attentes

Quels sont vos critères de choix ? Il est important de réfléchir à l’avance aux caractéristiques du bien immobilier souhaité : grande pièce à vivre, nombre de chambres, secteur géographique de prédilection, performances énergétiques du logement.

De quoi avez-vous vraiment besoin pour vous sentir épanoui au quotidien dans votre logement et quels sont les critères de second ordre ?

L’exercice consiste donc à anticiper les futures visites ou rendez-vous que vous allez effectuer. Et ainsi, aller à l’essentiel sans se focaliser inutilement sur des points de détail accessoires.

Echanger avec un professionnel

Le professionnel de l’immobilier détient grâce à son expérience et son réseau des informations très intéressantes sur le marché de l’immobilier neuf et ancien. Trouver le bien qui vous correspond au bon prix, voilà tout l’enjeu de votre acquisition. Le professionnel, dispose d’une parfaite connaissance du marché en temps réel et des tendances à venir. Et il vous permet de garder l’esprit libre.

Outre la recherche du bien correspondant à vos attentes et vos envies, votre conseiller immobilier connaît tous les rouages et se chargera pour votre compte, des démarches administratives et financières souvent complexes.

D’autre part, il dispose d’un large stock de biens immobiliers neufs ou existants permettant de répondre à vos attentes. Rencontrer votre conseiller immobilier Trilogie vous permettra donc d’effectuer rapidement des rendez-vous de présentation de programmes immobiliers neufs ou des visites sur des biens immobiliers existants dans votre budget et correspondant à vos critères.

Trouver le financement qui correspond

Avant de signer un compromis de vente ou un contrat de réservation, il est nécessaire de déterminer votre capacité d’emprunt. Votre conseiller en financement Trilogie joue ici un rôle déterminant dans la réussite de votre projet.

Tout d’abord, grâce à ses connaissances financières, il peut vous donner des informations personnalisées sur les aides à l’accession. Parmi les aides possibles aux primo-accédants, on compte le Prêt à Taux Zéro.

Votre conseiller en financement pourra également vous renseigner sur les aides des collectivités locales auxquelles vous pouvez prétendre. Ces aides peuvent prendre la forme de prêt à taux zéro complémentaires ou de primes à l’achat.

De plus, dans l’immobilier neuf certains logements bénéficient d’une TVA à 7%.

Là aussi, le professionnel, pourra vous expliquer plus en détails, les conditions à remplir pour profiter de cet avantage. Aussi, votre conseiller en financement pourra en fonction de votre situation, vous trouver un emprunt qui vous correspond : taux, assurance… sa mission est de négocier pour vous les meilleures conditions qui soient. Enfin, grâce à ses partenariats avec des organismes de financement, sa force de négociation est incomparable à celle d’un particulier.

Vous aimerez aussi